Son but / Bénéfice / Intention positive

Publié le par Maât-Saâhem



Atteindre son but


Cela nourrirait quoi en toi ? Quels bénéfices attends-tu ? Des biens ou des qualités ? De l'avoir ou de l'être ? Loin d'opposer nourritures matérielles et spirituelles, cette question vise à faire l'union, en toi, de toutes les forces disponibles. Si l'oracle chinois invite à "observer ce qui nourrit et ce qui est nourri" (oracle 27), si Montaigne après Juvénal prône "un esprit sain dans un corps sain", c'est que les sages connaissent l'importance, pour le bonheur d'un être, de son développement dans toutes les dimensions.


C'est —souvent mal compris, d'où la caricature— l'enjeu fondamental de la notion de développement personnel : une réhabilitation de "l'honnête homme", de l'être complet, imparfait certes, mais cherchant à épanouir toutes ses qualités, physiques autant que morales, pratiques comme intellectuelles, relationnelles autant qu'introspectives.


Il s'agit donc de savoir, de la plus matérielle à la plus spirituelle, de la plus égoïste à la plus altruiste, quelles potentialités cherchent à s'exprimer dans ta quête, afin de bâtir ta motivation sur plusieurs plans de satisfaction à la fois.


Apprendre à bricoler te permettra d'être mieux logé, et quoi d'autre encore : devenir plus adroit ? ouvert ? respectueux ? intelligent ? Comment les talents que tu possèdes déjà dans chacun de ces domaines peuvent-ils servir ? Réussir te rendrait comment : fort ? serein ? généreux ? joyeux ? aimé ? utile ? riche ? calme ? juste ? sensuel ? courageux ? visionnaire ? altruiste ? humble ? génial ? perspicace ? compatissant ? quoi d'autre ?


Ton but une fois atteint, tu aurais : du plaisir ? la paix ? l'amour ? la gloire ? la richesse ? la reconnaissance ? la joie du service rendu ? autre chose ?




Bénéfice


Voici un exercice très simple (qu'est-ce que cela t'apporterait?) pour découvrir quel aspect de ta quête est le plus proche de ton désir essentiel. Il consiste à te poser encore et encore, comme si tu jouais avec toi-même, la même question : qu'est-ce que cela t'apporterait ?


Le dialogue qui s'ensuit peut ressembler à ceci :


— Je veux devenir riche.
— Qu'est-ce que cela t'apporterait ?
— Je pourrais m'acheter un château.
— Et cela, qu'est-ce que cela t'apporterait ?
— En premier lieu, je pourrais recevoir.
— Qu'est-ce que cela t'apporterait ?
— Une famille, des amis, des contacts !
— Qu'est-ce que cela t'apporterait ?
— De la chaleur humaine.
— Qu'est-ce que cela t'apporterait ?
— Un sentiment de satisfaction et d'accomplissement.
— Qu'est-ce que cela t'apporterait ?
— J'imagine qu'il n'y a rien d'autre, je veux juste cet accomplissement.


Attention : il ne s'agit en aucun cas de dénigrer ta quête, mais de la développer. Tu veux être riche ? Parfait. L'exercice te pousse d'abord à préciser ton désir, puis à découvrir des motivations plus profondes, plus essentielles.


Certes, en fin de parcours, il conduit à l'indéfinissable, au sentiment de la satisfaction complète, par nature inaccessible. Mais c'est au plus proche de cette satisfaction indicible que se situent les ressorts profonds de ta quête : ici, la chaleur humaine. Voilà qui est fondamental, et bien spécifique ! Un château pourrait satisfaire bien d'autres désirs, de liberté, de beauté, de paresse, de s'isoler, de paraître… Toutes ces raisons sont valables si ce sont tes raisons. A toi de savoir si elles sont acceptables ou nuisibles pour toi-même ou autrui —le sens de la responsabilité est un enjeu de la condition humaine.


Prends le temps de définir tous les aspects de tes différentes réponses. Tu peux en profiter pour dresser une liste des composants de ta quête —matériels, affectifs, personnels, relationnels, etc. Elle te permettra d'en voir plus clairement les implications. Tu peux ne jamais abandonner le désir d'être riche mais réussir à mieux comprendre ce qui est vraiment important. Pour t'y aider, une question subsidiaire. Demande-toi : "si je pouvais y accéder maintenant, le ferais-je ?". Certains éléments de ta quête ne dépasseront pas le barrage de cette question. D'autres le passeront de façon conditionnelle : "Oui, je le veux, mais seulement si…" D'autres réussiront le test et, ce faisant, seront clarifiés. Ce château, par exemple, as-tu pensé aux soucis et aux problèmes qu'il te posera, même si tu es riche ? Après t'être mis, non pas dans la peau du châtelain rêvé mais dans celle du responsable d'un château réel, continueras-tu à le vouloir ?


L'exercice du "qu'est-ce que cela t'apporterait ?" et son additif vont te permettre de préciser les trois ou quatre éléments clés qui, comme chez tout individu, forment la série de tes objectifs majeurs. Prendre conscience de tes désirs profonds peut s'avérer une expérience émotive puissante, qui renforce la répétition de la question. En douceur mais avec insistance, elle te force à prendre le temps de voir ce que tu veux au plus profond de toi.




L'intention positive


Ton désir s'est manifesté ! Reste bien en contact avec lui, sa présence est un cadeau. Demande-lui avec douceur ce qu'il souhaite t'apporter de bon, quelle est son intention positive pour toi. Sois prêt à te laisser surprendre par les messages qu'il t'enverra. Il peut s'agir de mots, d'images, de symboles, d'émotions, de sensations. Apprends à ressentir le désir vivre et vibrer en toi concrètement. Il peut se manifester dans ta main gauche ou droite, dans ta gorge, ton ventre, ton visage, ou partout ailleurs !
Accueille chaque signe comme un trésor d'information, avec toute l'ouverture d'esprit dont tu es capable. Il n'est pas conseillé de commenter intérieurement ce qui vient en disant : ce n'est probablement pas ça, non tu dis n'importe quoi, etc. Chaque signe est un nouvel élément important dans ce jeu de piste vers la compréhension de ton intention positive.


Voici les règles d'or à respecter pour mettre au jour ce que ton désir souhaite t'apporter :


1- Etre très doux avec ton désir et lui dire par exemple : mon cher désir de quête, je t'invite maintenant chaleureusement à te manifester quelque part dans mon corps.


2- Lui demander ce qu'il souhaite t'apporter de positif : mon cher désir de quête, que veux-tu m'apporter de bon ?


3- Etre attentif à toute forme de réponses et d'indications. Si l'information que ton désir te communique est un comportement, repose-lui patiemment la question jusqu'à ce qu'il te transmette un élément qui soit de l'ordre du sentiment ou de l'état d'être plutôt que de l'action.


4- Ne pas oublier de remercier ce désir dont tu as senti la présence en toi et avec lequel tu as communiqué, en lui disant par exemple : je te remercie chaleureusement de ta présence et de toutes les informations que tu m'as transmises.


A quoi sert donc cette fameuse intention positive ? Imagine qu'il te soit impossible de réaliser ta quête. Tout n'est pas perdu, car tu as compris quelle était l'intention positive derrière ton désir. Il te suffit maintenant d'identifier d'autres possibilités de quêtes, de réfléchir à d'autres projets qui t'apporteront la même chose.


Retour Question 5                           Voir Question 6


Extraits du livre des questions "le jeu du Tao"
*************************************************************************
Pour participer au Jeu du Tao, veuillez lire d'abord les modalités : introduction, instructions, règles de base.

Publié dans Jeu du Tao

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article