Guérison et intention / Relation d'aide

Publié le par Maât-Saâhem



Guérison et intention

Certains échafaudent de nouveaux concepts, corps d'image ou imagerie transpersonnelle. Ces notions semblent abstraites, pourtant elles nous concerent tous. En quoi ? Penser à ceux qu'on aime, leur envoyer de "bonnes vibrations", cela a un sens ! Si mes intentions peuvent influencer la physiologie d'autrui à distance, si tes pensées peuvent s'incorporer aux miennes à tout instant, il conviendrait que nous en soyons conscients.

Nos pensées, nos sentiments, et pas seulement nos actes, déterminent le monde dans lequel nous vivons. Le Dalaï-Lama dit que la paix dans le monde passe d'abord par la paix dans les coeurs...

Par où commencer ? A court terme, ces recherches (où des chercheurs ont constaté que la physiologie d'un receveur perçoit l'intention de celle qui tente de l'influencer et qu'elle peut entrer en résonnance avec elle) suggèrent la nécessité d'une médecine plus humaine, incluant les dimensions sociale, psychologique et même spirituelle. Plus largement, nous devrions tous pratiquer une forme ou une autre de méditation et d'écoute de soi.

Quel rapport avec les intentions dirigées vers les autres ? Arrivé au stade de l'écoute subtile de soi, il semble que l'on débouche sur une zone transpersonnelle, où ce qui est bon ou mauvais pour soi l'est aussi pour l'autre. Toutes les spiritualités du monde l'ont toujours dit. La nouveauté, c'est que la science le dit à son tour.



Relation d'aide

Visant à favoriser le développement d'un individu ou d'un groupe grâce à l'intervention d'un autre, la relation d'aide se caractérise par son évidente inégalité autant que par sa fréquence -chacun au cours d'une vie, sera tour à tour aidé ou aidant, enfant et parent, apprenti et instructeur- mais aussi par l'étendue des attitudes possibles pour l'une et l'autre partie. Qui demande de l'aide peut rechercher la soumission, qui en prodigue peut vouloir dominer. Et inversement ! Les responsabilités sont donc bien partagées.

A l'un d'énoncer sa demande et d'accepter de recevoir, à l'autre de savoir donner. A tous deux de reconnaître l'étrange spécificité de leur relation, où l'essentiel, pour le psychiatre Léon Chertok, tient à une sorte d'hypnose enrichie de projections réciproques.

Attente, confiance, investissement affectif ne sont en effet pas l'apanage du demandeur, et la réussite de la relation dépend en grande partie de leur mise en adéquation, entre eux comme en chacun. Autrement dit, le but est dans le chemin et réciproquement. Car si le but du demandeur -sa croissance- signifie un meilleur accord en lui entre connaissances, paroles, actes et ressentis, cette qualité constitue plus souvent qu'il n'est dit la principale ressource de l'enseignant, thérapeute ou instructeur.

Ceux-ci doivent donc, comme les y invite Carl Rogers, s'appuyer sur trois grands principes :

1- La "considération positive inconditionnelle" : une "attention chaleureuse portée à l'autre"

2- L'empathie : percevoir le monde de l'autre comme s'il était le vôtre, mais sans jamais oublier la qualité du "comme si"

3- La "congruence" : "correspondance exacte entre l'expérience et la prise de conscience, et d'une façon plus large, accord de l'expérience, de la conscience et de la communication"

Tu remarqueras que ces principes ne sont pas éloignés des trois vertus cardinales communes au taoïsme, confucianisme et bouddhisme chinois : Ren (endurance, pardon), Shan (compassion) et Zhen (véracité, authenticité). 

Ils appellent toute personne en position d'aider autrui à se poser des questions allant bien au-delà de sa compétence technique : suis-je digne de confiance, capable de communiquer sans ambiguïté, positif à l'égard de l'autre, indépendant de lui autant que désireux qu'il le devienne de moi, tout en me montrant capable d'empathie, voire de compassion, de façon à ne pas représenter une menace ou un jugement mais un soutien, l'appui momentané d'une personne en marche ?


Retour Question 6                 Voir Question 7



Extraits du livre des questions "le jeu du Tao"
*************************************************************************
Pour participer au Jeu du Tao, veuillez lire d'abord les modalités : introduction, instructions, règles de base.

Publié dans Jeu du Tao

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article