S'enfermer dans son cocon

Publié le par Maât-Saâhem



Ton "cocon" regroupe les différentes choses autour de toi dont tu es plus ou moins dépendant. Tu crois être une personne indépendante, autonome et libre ? 
Ta vie quotidienne s'entoure pourtant d'un tas de petits détails dont tu ne saurait te passer : ta petite toilette matinale qui te met en forme pour la journée, ton fauteuil -outil indispensable d'un confort tout aussi indispensable. La pluspart des gens sont en quelque sorte prisonniers de leur train-train quotidien sans en être conscients, ils croient le maîtriser alors qu'ils se cachent derrière. 
"De quoi avons-nous peur ?", te demandes-tu. Du changement, tout simplement, de la nouveauté, du risque de se tromper. C'est le manque de confiance en soi, dont tu dois absolument te défaire pour sortir de ce cocon et explorer pleinement tous les chemins qui s'offrent à toi, et davantage celui qui est le tien. Tu ne pourras te débarrasser de ces petites dépendances que si tu reconnais d'abord avec la plus grande honnêteté qu'elles existent et si tu acceptes ta vulnérabilité. Il faudra réadapter ton comportement, ce qui comporte évidemment le risque d'une substitution par une nouvelle dépendance, et dans le cas de dépendances plus nuisibles -tabac, alcool...-, une aide extérieure, un regard objectif et sans préjugés sont aussi indispensables.

Les croyances "limitantes"

Ne serais-tu pas en train d'entretenir précieusement la cage, dont tu as fait ta demeure à vie ? Ses barreaux sont tout simplement construits de tout ce que tu crois être négatif en toi. Voici quelques exemples de croyances "limitantes", mais elles sont aussi nombreuses qu'il y a de mauvaises herbes dans un jardin abandonné :
- j'ai eu des mauvaises notes en maths toute ma scolarité, donc je suis nul en maths.
- je n'ai pas de caractère, je n'arriverai jamais à réaliser ma quête.
- je n'ai pas compris, je suis nul.
- ne fais jamais confiance à tes voisins.
- dans la vie, il faut toujours se battre pour obtenir quelque chose.
- vieillir est horrible et dégradant.

Si tu sais parfaitement bien te dénigrer toi-même, il est temps de nettoyer tes croyances "limitantes". Tu me diras qu'elles sont vraisemblablement fondées sur des faits et des constatations... ce qui vient malheureusement encore les renforcer. 
Tes idées négatives sur toi-même façonnent ta vie et tes expériences et t'empêchent peut-être de réaliser ta quête et de vivre la vie dont tu rêves. Alors, quelles sont ces barrières que tu mets toi-même pour t'empêcher d'avancer ? Ouvrir ces idées à d'autres plus porteuses te permettra d'élargir le champ de ta conscience et d'atteindre plus facilement ton objectif.

Cinq étapes pour se libérer

Inspirées d'un livre de Gérald May, voici cinq étapes pour changer tes croyances limitantes :

1- Identifie d'abord tout ce que tu crois à propos de thèmes différents : toi-même, ta vie professionnelle, le couple, la santé, la mort, etc. Cet exercice ne prend pas seulement trente secondes. Un conseil : réfléchis-y un petit peu chaque jour.

2- Repère les idées qui t'enrichissent et te font du bien et celles qui nuisent à ton objectif.

3- Pour chaque idée négative, demande-toi : "est-ce que je veux vraiment que cette idée continue à guider ma vie ? Suis-je prêt à en changer ?"

4- Reprends ensuite chaque croyance négative et transforme-la en une proposition positive pour toi. 
Exemples :
- "je suis nul en maths" peut devenir : "dans ma vie courante, j'arrive à manier les chiffres avec aisance."
- "personne ne m'aime" peut devenir : "je découvre de plus en plus la sensation d'exister et je suis de plus en plus présent dans la vie."
- "je n'arriverai jamais à réaliser ma quête" peut devenir : "de plus en plus, je développe mes qualités et j'agis dans le monde avec confiance."

Tes propositions positives doivent :
- être formulées au présent (je suis, je fais).
- exprimer un processus (de plus en plus, de mieux en mieux).
- comporter des verbes actifs (j'apprends, j'agis, etc,).
- être équilibrantes, motrices et ne comporter aucun danger (exemple : "j'ai peur des chiens" ne peut logiquement pas être remplacé par : "tous les chiens sont gentils", mais plutôt par : "j'apprends à distinguer les chiens gentils des chiens méchants").

5- Relis ensuite très régulièrement ces affirmations (par exemple le matin au réveil et le soir au coucher) pour te les approprier et remplacer en douceur les croyances négatives qui venaient freiner ta quête.


à lire...
"Tu te libéreras de tes chaînes" - Gérald May - éd. Pocket


Livre des sagesses

      s'enfermer dans son cocon      /      le principe de Peter      /     blocage d'une ambition légitime


Retour Question 23               Voir Question 24



Extraits du livre des questions "le jeu du Tao"
*************************************************************************
Pour participer au Jeu du Tao, veuillez lire d'abord les modalités : introduction, instructions, règles de base.

Publié dans Jeu du Tao

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

plombier paris 19 26/01/2015 13:35

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement