Le principe de Peter

Publié le par Maât-Saâhem


Enoncé en 1969 par le psychologue de l'enseignement Lawrence Peter avec le concours de l'auteur dramatique Raymond Hull, tous deux Canadiens, ce principe de fonctionnement des structures hiérarchiques (qu'ils étendent à la société tout entière) peut se résumer ainsi : "dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever -ou à être élevé- à son niveau d'incompétence."

Exemple typique : le brillant général, nommé chef d'état-major en reconnaissance de ses mérites, se montre incapable de mener la guerre. Anodin ? Pas si l'on prend la mesure de l'étude à laquelle Peter et Hull se sont livrés, rassemblant les résultats d'enquêtes concernant tous les secteurs de la société. Et force est de constater que la hiérarchie est bien la colonne vertébrale de presque toutes les organisations humaines.

L'incompétence généralisée ?

Pour toi, cela signifie un risque : aspirer en toute bonne foi et confiance à une position que ta compétence actuelle te semble mériter, sans voir que c'est la position qui t'attire (parce qu'elle te fait monter dans la hiérarchie) et non les tâches qui l'accompagnent. Car attention, un second risque pointe : le déni, individuel et collectif. On intègre une information, on la réduit à sa dimension anecdoctique, on en rigole ou on s'attriste et on oublie. Garde-toi d'oublier le principe de Peter ! Ou de croire qu'il s'applique seulement à ton chef (parvenu à son niveau d'incompétence) ou au dernier bureaucrate avec lequel tu as eu maille à partir (démotivé car bloqué à son niveau de compétence moyenne).

Outre qu'il ne cesse d'être corroboré par la marche d'un monde dont la complexité grandissante ne se satisfait pas des modes hiérarchiques de communication et de gestion (qui engendrent lenteur, blocage et frustration), ce principe constitue une clé de l'avenir : "avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité." Il nous condamne ainsi à une "baisse tendancielle de l'efficacité hiérarchique" menant jusqu'à "l'incompétence vitale totale".

Quand elle en tient compte, toute réflexion sur l'évolution des organisations humaines conduit à la nécessité d'un mode de fonctionnement moins compétitif et plus circulaire, la logique du cercle remplaçant le cloisonnement horizontal et vertical de l'habituelle pyramide hiérarchique.



Livre des sagesses

      s'enfermer dans son cocon      /      le principe de Peter      /     blocage d'une ambition légitime


Retour Question 23               Voir Question 24



Extraits du livre des questions "le jeu du Tao"
*************************************************************************
Pour participer au Jeu du Tao, veuillez lire d'abord les modalités : introduction, instructions, règles de base.

Publié dans Jeu du Tao

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article