Les Eléments

Publié le par Maât-Saâhem


Aux origines

Si l'on fait abstraction de la théorie chinoise qui en compte cinq (l'eau, le feu, le bois, le métal et la terre), la plupart des cultures de la planète se sont appuyées sur quatre éléments (la terre, le feu, l'air et l'eau) pour bâtir leurs traditions. Cs symboles, archétypes de base de notre inconscient selon Jung, sont en effet des idées simples et évidentes. Elles ont nourri l'esprit des peuples primitifs et leurs cultures orales avant dêtre signifiées et décortiquées par les philosophes de l'Antiquité. Les quatre éléments vont en effet leur servir, par le jeu des correspondances et analogies, à bâtir leur système philosophique. Ils les décrivent comme procédant les uns des autres et porteurs de l'essence même de la vie. Pour Pythagore, ils sont liés aux signes du zodiaque et déterminent la nature de notre personnalité. Pour Platon, ils sont à la source des Idées et des nombres. Pour Aristote, ils marquent l'ordre de la nature et les étapes de la vie. Les quatre éléments sont aussi à la base de toute la culture ésotérique et alchimique.


La tradition chrétienne

La tradition ésotérique chrétienne, reprise par les loges maçonniques du XVIIIè siècle, s'appuie sur les quatre éléments pour signifier les degrés de l'initiation. Pour devenir compagnon, l'apprenti maçon doit effectuer différents voyages. Ils passe d'abord à travers le monde de la terre où il apprend à se délivrer des sirènes et des bruits de la réalité matérielle, puis il franchit le monde de l'air, celui du mental et de la pensée qui tourne en rond. Il arrive alors dans le monde de l'eau et des émotions, où il se délivre des croyances spirituelles. Enfin il atteint le monde du feu représentant l'énergie de l'esprit créateur. Purifié de l'ancien, il pourra alors en toute conscience utiliser le feu pour oeuvrer à l'évolution de l'humanité.


La tradition musulmane


La tradition ésotérique musulmane véhiculée par les soufis utilise les éléments d'une tout autre manière. Le feu sert à brûler la réalité illusoire représentée par l'air. L'initié doit ensuite se libérer de l'eau, réalité encore trouble, pour arriver sur la terre bien solide, véritable manifestation de la divinité (ajoutons qu'une tradition soufie plus cachée ajoute comme cinquième élément le rire). Mais quelle que soit la manière de les utiliser, le message reste toujours le même. Il est indicible. C'est pour leur universalité que les quatre éléments nous servent de symboles : ils semblent mieux capables d'exprimer ce qui ne peut être nommé.



Livre des sagesses :       Foi     /    les Eléments    /   Tout est possible



Retour Question 28      Voir Question 30


Extraits du livre des questions "le jeu du Tao"
*************************************************************************
Pour participer au Jeu du Tao, veuillez lire d'abord les modalités : introduction, instructions, règles de base.

Publié dans Jeu du Tao

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article